CHIMIE-MED

CARACTERISATION DE LA POLLUTION DES EAUX COTIERES

L’Agence a développé depuis 1996 une politique ambitieuse de caractérisation et de surveillance des eaux côtières. Les nombreux partenariats, dont ceux engagés avec Ifremer, ont permis de mettre en place des réseaux de surveillance couvrant la totalité de la façade méditerranéenne.

 

Les réseaux sont les suivants:

– Le réseau RINBIO qui utilise le caging de moules pour évaluer la contamination chimique biodisponible d’une masse d’eau. Il est opéré par Ifremer ;

– Le volet RADIOELEMENTS de RINBIO qui permet de suivre la radioactivité et notamment le Césium 137. Il est opéré par l’IRSN ;

– Le réseau ECHANTILLONNEURS PASSIFS permet d’évaluer la présence de molécules chimiques dissoutes dans la masse d’eau. Il est opéré par Ifremer ;

– Le réseau FLUX A LA MER permet de faire le lien entre l’évaluation des flux de cours d’eau côtiers et leur devenir en mer mais aussi d’apprécier les niveaux de contaminants au droit des principaux rejets urbains. Il est opéré par Ifremer ;

– Le réseau CHAINE TROPHIQUE apprécie le niveau de contaminants dans les poissons (IFREMER) et dans les cétacés (WWF) ;

– Le réseau REMTOX évalue la toxicité des sédiments marins et notamment des sédiments portuaires. Il est opéré par Ifremer ;

– Le réseau ROCCh Sédiments qui évalue les niveaux de contamination chimique dans la matrice sédimentaire ;

– Le réseau MICROPLASTIQUES porte sur la quantification des microplastiques dans la zone côtière. Il est opéré par Ifremer ;

– Le réseau OSCREEN concerne la recherche du phytoplancton Ostreopsis ovata. Il n’a été opéré à ce jour par Ifremer qu’en 2011.

 

Structure : AERMC et Ifremer

 

Personnes en charge du projet :

Pierre Boissery (Agence de l’Eau) & Bruno Andral (IFREMER)

pierre.boissery@eaurmc.frbruno.andral@ifremer.fr

 

Site internet : http://wwz.ifremer.fr/ & https://www.eaurmc.fr/